Vacances de postes CAADP-XP4

APPEL A CANDIDATURE POUR LES POSTES SUIVANTS :

 

  1. Gestionnaire de Projet – 05/SE-CORAF/2020
  2. Assistant en Suivi-Evaluation – 06/SE-CORAF/2020
  3. Comptable – 07/SE-CORAF/2020

Date d’ouverture : 31 Janvier 2020

Date de clôture : 14 Février 2020

TELECHARGER LA VERSION PDF

 

Dans le cadre du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA) Ex Pilier IV des Organisations régionales et sous-régionales africaines pour la recherche et l’innovation agricoles (PDDAA-XP4) coordonné par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF).

Le CORAF est une Association internationale à but non lucratif des systèmes nationaux de recherche agricole (SNRA) de 23 pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Le CORAF s’appuie sur des partenariats pour stimuler l’innovation agricole en vue de réaliser la prospérité et la sécurité alimentaire et nutritionnelle en Afrique de l’Ouest et Centrale. Sous les auspices des Communautés économiques régionales de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (CEDEAO et CAEC, respectivement), le CORAF conçoit des programmes qui contribuent à la réalisation des objectifs du Programme détaillé pour le développement de l’agriculture africaine (PDDAA). Pour plus d’informations sur le CORAF, veuillez visiter www.coraf.org.

Le Développement de l’innovation intelligente par la recherche en agriculture (DeSIRA – Development Smart Innovation through Research in Agriculture) est une initiative de l’UE visant à déployer la science et l’innovation pour réaliser une transformation inclusive, durable et adaptée au climat, de l’agriculture et des systèmes alimentaires connexes dans les pays partenaires du monde entier. Cette initiative est alignée sur l’approche stratégique de la recherche et de l’innovation agricoles de l’UE (CE, 2016) qui soutient les voies de transition vers des systèmes agricoles et des chaînes de valeur résilients, durables et adaptés au climat. DeSIRA a trois piliers :

  1. L’innovation dans l’agriculture : activités nationales et spécifiques de recherche et d’innovation menant à un développement agricole durable, conformément aux priorités définies par les délégations de l’UE et les États membres ;
  2. Une infrastructure de recherche propice à l’innovation : soutien au “cadre architectural et de gouvernance”, par le biais d’organisations et de réseaux mondiaux/régionaux et européens comme GFAR, GFRAS, GCRAI, FARA, ASARECA, CCARDESA, CORAF, FORAGRO/IICA, EFARD, AFAAS, AGRINATURA, EUFRAS, TAP, etc. ; et
  • Des connaissances et preuves pour alimenter les politiques de développement –soutenir – et influencer : l’élaboration de politiques par le biais d’outils spécifiques et de production de données.

 

Dans le cadre du DeSIRA, l’UE a décidé de soutenir la gouvernance internationale de la recherche et de l’innovation agricoles. Cette action spécifique soutiendra les organisations africaines continentales et sous-régionales pour la recherche et l’innovation agricoles : FARA, AFAAS, ASARECA, CCARDESA et CORAF. L’objectif du projet est de contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda 2030. Il contribuera progressivement à la réalisation de l’objectif de développement durable 2 (faim zéro) et à l’action de lutte contre le changement climatique et ses impacts (ODD 13). Il promeut les progrès vers l’élimination de la pauvreté (ODD 1), l’égalité des sexes (ODD 5), le travail décent et la croissance économique (ODD 8), et la consommation et la production responsables (ODD 12). Le projet contribuera en outre à l’Agenda 2063 et à la Déclaration de Malabo de l’Union africaine (UA).

 

L’objectif global est de permettre à la recherche et à l’innovation agricoles, y compris les services de vulgarisation, de contribuer efficacement à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ; au développement économique et à l’atténuation du changement climatique en Afrique. Cet objectif sera atteint en améliorant la capacité, l’efficacité et le positionnement des organisations régionales et sous-régionales de recherche et de vulgarisation agricole ainsi que des systèmes nationaux de recherche agricole, et en favorisant la collaboration et le partage des connaissances entre les organisations.

L’objectif spécifique est d’améliorer les capacités du CORAF pour renforcer et soutenir les connaissances agricoles et les partenaires de l’innovation à tous les niveaux en Afrique de l’Ouest et du Centre pour transformer l’agriculture et les systèmes alimentaires et influencer la formulation des politiques grâce à des liens efficaces et à l’utilisation de la science, des connaissances pertinentes au climat et l’innovation.

Les résultats suivants sont envisagés :

Résultat 1 : Renforcer les capacités de chacune des organisations continentales et régionales en termes de capacités techniques et organisationnelles en matière de coordination, de gestion de programme multipartite, de mobilisation de ressources, de processus fiduciaires et de SEA pour la transformation agricole en Afrique

Résultat 2 : Partenariats multipartites pour l’innovation établis et opérationnels

Résultat 3 : Politiques de soutien à la transformation des systèmes agricoles et alimentaires liés au climat formulées ; investissements accrus ; plaidoyer et liens avec le marché renforcés

Résultat 4 : Gestion des connaissances : Gestion des connaissances et communication pour l’aide à la décision, partage de l’innovation et plaidoyers liés à la transformation de l’agriculture pertinente pour le climat

Résultat 5 : Planification, Coordination, Suivi, Evaluation, Apprentissage (SEA) et rapports efficaces

Les bénéficiaires directs de cette action sont : le CORAF et ses institutions membres. Ces deux catégories d’organisations constituent le cadre d’ancrage pour la mise en œuvre de l’Action. Les bénéficiaires finaux sont les petits exploitants pauvres en ressources, les agro-transformateurs, les jeunes ruraux et les femmes entrepreneurs, les producteurs individuels et les organisations/groupes de producteurs, les coopératives, les centres de formation agricole et les instituts de recherche et les éleveurs, ainsi que les communautés marginalisées et vulnérables d’Afrique de l’Ouest et du Centre.

 

Le CORAF recrute un Gestionnaire de Projet, un Assistant en Suivi-Evaluation et un Comptable pour le projet CAADP-XP4 et lance un appel à candidatures pour des postulants qualifiés. Les postes seront basés au Secrétariat exécutif du CORAF à Dakar, au Sénégal, avec des déplacements fréquents.

 

  1. Gestionnaire de Projet – 05/SE-CORAF/2020

 

Le Gestionnaire du CAADP-XP4 sera sous la supervision du Directeur de la Recherche et de l’Innovation du CORAF. Les responsabilités spécifiques comprendront les éléments suivants (sans toutefois s’y limiter) :

  • Sous la supervision du Directeur de la recherche et de l’innovation, le Gestionnaire sera responsable de la gestion des objectifs et des activités du projet par la planification, la mise en œuvre et l’expertise technique, le suivi des progrès et la bonne évaluation des extrants, des résultats et des impacts, de la responsabilité financière et rapports techniques ;
  • Le Gestionnaire travaillera en étroite collaboration avec les partenaires du projet de plusieurs institutions différentes, le personnel professionnel et d’appui du CORAF, le partenaire au développement et d’autres organisations affiliées. Il/elle favorisera des rapports de travail collaboratifs, solidaires et bien coordonnés dans plusieurs organisations partenaires et pays. Il/elle assurera une communication efficace au sein du projet ainsi qu’avec les parties externes concernées. Il/elle devra être en mesure d’assurer une prestation de recherche de haute qualité et de promouvoir l’équité du genre au sein du projet ainsi que dans ses résultats et ses impacts ;
  • Le Gestionnaire: (i) assurera la cohérence, la solidité, la ponctualité et la rentabilité des interventions pour atteindre les objectifs spécifiques du programme ; (ii) devra concevoir et gérer des interventions visant à renforcer les capacités de diverses institutions du Système national de recherche agricole, notamment des organisations publiques, des entreprises privées et des chercheurs en Afrique de l’Ouest ; (iii) et apportera une supervision technique et managériale à l’équipe de projet et aux collaborateurs ;
  • Le Gestionnaire servira de point de contact principal avec l’UE et le FIDA ainsi qu’avec les partenaires d’exécution ; contribuera au plaidoyer et au lobbying pour la mobilisation des ressources, les investissements du secteur public et du secteur privé ; et contribuera à assurer une gestion globalement efficace des contrats, une assurance qualité, les rapports et la communication ;
  • Le Gestionnaire coordonnera l’organisation des réunions de planification et ateliers de formation à frais maîtrisés et à fort impact ; et assurera la communication, le suivi et l’évaluation des progrès accomplis dans la réalisation des jalons du projet et la soumission à temps de rapports de qualité au FIDA.

 

Profil du candidat

Le candidat retenu aura le profil suivant :

  • Un diplôme d’études supérieures (Maîtrise ou PhD) en sciences de l’agriculture ou dans un domaine connexe (par exemple, agronomie, économie agricole, vulgarisation, etc.) ;
  • Avoir une expérience avérée en gestion de programme acquise à travers l’exercice d’une capacité de leadership d’au moins 5 ans à un poste de direction dans un environnement international, multidisciplinaire et interculturel ;
  • Une expérience de travail en Afrique de l’Ouest et de Centre et une expérience professionnelle antérieure en interaction avec des bailleurs de fonds, des services publics et des organisations non-gouvernementales est un avantage certain ;
  • Connaissance du cadre du PDDAA et des liens avec les communautés économiques régionales ;
  • Connaissance des buts, objectifs et cadre de mise en œuvre de la CCNUCC ;
  • Expérience avérée en mobilisation des décideurs politiques.
  • Une expérience de la gestion axée sur les résultats et des procédures du FIDA sera un atout ;
  • Excellentes compétences en rédaction et édition d’écrits scientifiques et/ou de documentation ‘’générale‘’; connaissances informatiques et parfaite maîtrise de Microsoft Office® Suite requise ;
  • Le candidat devra être disposé à voyager régulièrement dans la région ;
  • La maîtrise du français ou de l’anglais avec une connaissance pratique de l’autre langue est hautement souhaitable.

 

 

  1. Assistant en Suivi, Evaluation et Apprentissage – 06/SE-CORAF/2020

 

L’Assistant en Suivi-Evaluation CAADP-XP4 sera sous la supervision du Gestionnaire du CAADP -XP4. Les responsabilités spécifiques comprendront les éléments suivants (sans toutefois s’y limiter) :

  • En collaboration avec le Spécialiste principal du S&E, développer un solide cadre de S&E comprenant la détermination des différents rapports à générer à partir du système de S&E, leur fréquence respective et les moyens de diffusion aux parties prenantes ;
  • Suivre les indicateurs de performance clés du CAADP -XP4 en fonction du calendrier ;
  • Suivre la mise en œuvre du projet dans la région et s’assurer de la qualité des données ;
  • Évaluer l’efficacité et l’efficience des activités, extrants et résultats du projet ;
  • Assurer l’alignement du cadre et des résultats du S&E du CAADP-XP4 sur la planification globale du CORAF et les plans de travail annuels ;
  • Mettre régulièrement à jour les données de la base de données du CORAF et s’assurer que la base de données est toujours à jour ;
  • Contribuer à la production de rapports techniques périodiques ;
  • Participer à la facilitation de la gestion et au partage des connaissances ;
  • Soutenir les initiatives de renforcement des capacités liées au projet ;
  • Exécuter toute autre tâche qui pourrait être assignée par le superviseur.

 

Profil du candidat

Le candidat retenu aura le profil suivant :

  • Un diplôme en suivi et évaluation, statistiques ou une discipline appropriée, avec une formation de courte durée pertinente en S&E
  • Au moins cinq (5) ans d’expérience pratique dans la gestion et le suivi de projets de recherche financés par des bailleurs de fonds tels que le FIDA, l’UE, l’USAID, la BANQUE MONDIALE, etc.
  • Une maîtrise de l’analyse des indicateurs de performance, de l’approche du cadre logique, de l’analyse coûts-avantages et des approches d’évaluation d’impact.
  • Une expérience en gestion axée sur les résultats et des procédures du FIDA sera un atout
  • Excellentes compétences en rédaction et édition de rapports, connaissances informatiques et entière connaissance du logiciel Microsoft Office® Suite requise
  • Le candidat doit être disposé à voyager régulièrement dans la région
  • La maîtrise du français ou de l’anglais avec une connaissance pratique de l’autre langue est hautement souhaitable
  • Capacité à travailler sous pression dans un environnement multiculturel.

 

  1. Comptable 07/SE-CORAF/2020

 

Le Comptable sera sous la supervision du Chef Comptable et rendra compte au Gestionnaire de Projet. Les tâches et responsabilités spécifiques se déclinent comme suit sans y être limitées :

 

  • Tenir en temps réel la comptabilité générale, analytique et budgétaire du Projet ;
  • Enregistrer les différentes opérations ressources et dépenses sur la base de la convention ;
  • Effectuer les analyses mensuelles des comptes ;
  • Suivre les marchés et les engagements ;
  • Établir les rapprochements bancaires mensuels des comptes ;
  • Tenir et mettre à jour le fichier des immobilisations (entrées, sorties, affectations, cessions) ;
  • Élaborer les rapports financiers ;
  • Effectuer des rapprochements mensuels entre le fichier des immobilisations et la comptabilité ;
  • Participer activement aux travaux de clôture des comptes ;
  • Assister le Chef Comptable dans toutes les tâches pour lesquelles sa collaboration est requise.

 

Profil du/de la candidat(e)

 

Le/la candidat(e) retenu(e) aura le profil suivant :

  • Être titulaire d’un diplôme de niveau minimum BAC+3 en Comptabilité, Gestion ou Finances (Licence, DUT, BTS ou tout autre diplôme équivalent) ;
  • Justifier d’une expérience professionnelle avérée d’au moins 5 ans dans la tenue d’une comptabilité ;
  • Avoir une bonne connaissance des opérations comptables des projets et des procédures de gestion de fonds des partenaires au développement (FIDA, Union Européenne, USAID, CRDI, Banque Mondiale, BAD, etc.) ;
  • Maîtrise des logiciels de comptabilité et de gestion des projets ; la connaissance du logiciel TOMPRO serait un avantage ;
  • Très bonne connaissance des procédures et principes comptables conformes aux normes du SYSCOHADA ;
  • Avoir la maîtrise des logiciels standard tels que Excel, Word, PowerPoint, Access, etc. ;
  • Avoir les capacités à travailler sous pression et à conduire plusieurs tâches à la fois
  • Capacité à travailler dans un environnement multiculturel
  • Avoir une bonne maîtrise du français et/ou de l’anglais, et une capacité à travailler dans l’autre langue ;

 

Eligibilité, procédure et date limite de candidature

 

Les postes ci-dessus sont ouverts aux ressortissants de l’Afrique de l’Ouest et du Centre dont le SNRA est membre du CORAF, avec une rémunération et des avantages sociaux compétitifs. Il s’agit de contrats à durée déterminée de deux ans avec une période probatoire de six (06) mois, renouvelables sous réserve de la disponibilité des financements et des performances du titulaire. Le CORAF est un employeur garantissant l’égalité des chances. Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Le poste sera disponible au plus tard le 1er avril 2020.

Les candidatures devront comprendre une lettre de motivation, un CV détaillé comprenant les noms et coordonnées (adresses e-mail et téléphone) de trois (3) personnes référence, adressées au Directeur Exécutif du CORAF, 7 Avenue Bourguiba, Dakar, SENEGAL et envoyées à rh@coraf.org au plus tard le 14 février 2020 à 17H30 GMT.

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.