Appel à communication-Deuxième conférence scientifique internationale sur le changement climatique

L’Afrique subsaharienne en général, et l’Afrique de l’Ouest en particulier, est considérée comme l’une des
régions du monde les plus vulnérables aux effets de la variabilité et du changement climatiques. En effet,
les phénomènes météorologiques et climatiques extrêmes, tels que les sécheresses, l’augmentation de
l’occurrence des inondations, le décalage des dates de début et de fin des saisons, l’érosion côtière et la
dégradation des terres sont des réalités qui impactent négativement la vie de milliers de populations au
Sahel et en Afrique de l’Ouest.
Le changement climatique a un double impact sur l’Agriculture. D’abord, un impact direct à travers la réduction
des rendements des cultures en raison des variations de température et de précipitations, puis un impact
indirect du fait des effets sur les ressources naturelles (végétation, sol et eau). C’est ainsi que les fortes
pluies et les vents provoquent l’érosion des sols et réduisent leurs capacités à stocker le carbone et, le
réchauffement de l’atmosphère entraîne une forte augmentation des besoins en eau des plantes.
L’adaptation de l’agriculture, de la foresterie et de l’élevage au changement climatique et l’atténuation des
Gaz à effet de serre (GES) sont donc urgentes, non seulement pour assurer la sécurité alimentaire, mais
aussi pour contribuer aux efforts mondiaux de réduction des émissions. L’Accord de Paris signé par 192
pays a mandaté la Conférence des Parties (COP21) de 2015 pour prendre des mesures concrètes pour
réduire les émissions de GES, Ainsi, le réchauffement climatique pourrait être limité, et ses effets négatifs
sur l’Agriculture réduits, afin de pouvoir atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)
adoptés par les Nations Unies. Sans mesures d’adaptation appropriées, la plupart des progrès réalisés ces
dernières décennies, en matière de développement et de lutte contre la pauvreté, seraient compromis.

Télécharger la version complète de l’appel à communication