Un Nouveau Programme fortement axé sur le Climat est sur le point de démarrer

Une nouvelle intervention de recherche et développement destinée à contribuer à l’édification de communautés résilientes en Afrique de l’Ouest et du Centre est sur le point de devenir opérationnelle.

Financé par l’Union européenne et administré par le Fonds international de développement agricole (FIDA), le projet de Transformation agricole liée au climat en Afrique de l’Ouest et du Centre sous l’impulsion de la science (SISTA), aidera le CORAF et ses partenaires à tirer parti de la science, des technologies et des innovations pour atteindre les objectifs de productivité alimentaire convenus dans le cadre du Programme Intégré pour le Développement de l’Agriculture en Afrique (PIDAA) et les Objectifs du Développement Durable (ODD).

Le SISTA fait partie du programme Développement d’une innovation intelligente par la recherche en agriculture (DeSIRA) – une initiative de l’Union européenne conçue pour déployer la science et l’innovation afin de parvenir à une transformation inclusive, durable et adaptée au climat de l’agriculture et des systèmes alimentaires connexes dans les pays partenaires du monde entier.

Outre le CORAF en Afrique, il existe un consortium d’acteurs qui ont été mobilisés pour mettre en œuvre ce programme à travers le continent. Il s’agit notamment du Forum pour la recherche agricole en Afrique – FARA, du Forum africain pour les services consultatifs agricoles – AFAAS, de l’Association pour le renforcement de la recherche agricole en Afrique orientale et centrale (ASARECA) et du Centre de coordination pour la recherche et le développement agricoles en Afrique orientale et australe (CCARDESA).

Le montant total de la subvention de quatre ans s’élève à environ 30 millions d’euros pour l’ensemble des partenaires d’exécution qui pourraient bénéficier d’un cofinancement du FIDA et d’autres organisations.

Globalement, l’objectif du SISTA est de contribuer à la mise en œuvre de l’Agenda 2030, en particulier les objectifs 2 (faim zéro), 5 (égalité des sexes), 10 (réduction des inégalités), 12 (consommation responsable) et 13 (lutte contre le changement climatique) ainsi que l’Agenda 2063 de l’Union africaine et la Déclaration de Malabo.

Le CORAF sera tenu responsable de cinq résultats généraux :

  • la capacité de mettre en œuvre le programme avec succès ;
  • la capacité d’améliorer la collaboration multipartite entre les secteurs, les régions géographiques et les chaînes de valeur agricoles ;
  • l’élaboration et l’établissement des politiques, des activités de défense des intérêts et des liens avec le marché ;
  • la capacité d’utiliser les connaissances et les communications pertinentes pour appuyer la prise de décisions ; et
  • la planification, coordination, suivi, évaluation, apprentissage et rapports efficaces.