Symposium International sur la Science et la Technologie 2019

CONTEXTE

La 3ème édition du Symposium International sur la science et la technologie (SIST) sera organisée au cours de l’année 2019 autour de deux thèmes majeurs qui sont des défis de l’heure pour le développement des pays africains à savoir :

  • Gestion, valorisation des ressources naturelles et développement durable,
  • Migrations

L’intérêt porté sur le thème concernant les ressources naturelles trouve sa substance dans le rôle que celles-ci pourraient jouer pour le développement humain durable.

L’Afrique, particulièrement le Burkina Faso dispose de nombreuses ressources naturelles qui sont malheureusement faiblement valorisées. Cette situation ne permet pas de tirer profit de toutes les potentialités dont regorgent nos nations pour la création de richesses nécessaires au développement économique et social.

La recherche scientifique, dans le domaine de l’agriculture, de l’environnement, des sciences appliquées, de la santé, des sciences sociales et humaines, peut jouer un rôle essentiel pour corriger le déficit de valorisation des ressources naturelles. Elle peut également mettre en exergue les avantages comparatifs de ces ressources qui, à travers une exploitation rationnelle, peuvent permettre à l’Afrique d’apporter sa contribution au processus de développement durable dans un monde tourné vers la globalisation.

De nombreux travaux de recherche ont été menés dans les centres de recherche pour inventorier et mettre en évidence les avantages des ressources naturelles et proposer des solutions pour leur prise en compte dans les politiques publiques de développement durable. Les résultats de ces travaux ne sont pas toujours validés par la communauté scientifique ou connus des populations.

Le SIST 2019 vise à créer un cadre d’échanges et de partage des résultats acquis sur l’exploitation durable des ressources naturelles dans la perspective d’un développement économique et social durable. Il s’agit de susciter l’analyse critique des résultats produits par les scientifiques sur la valeur et l’exploitation de ces ressources.

Il s’agit également de mettre en lumière les résultats des travaux sur les questions relatives aux ressources naturelles dans différents pays et d’en faire le partage en vue de leur donner une validation scientifique.

Le second thème relatif aux migrations internationales trouve son intérêt dans le drame humain, social et économique qui touche essentiellement les jeunes, principaux acteurs de développement économique et social. La menace que constituent les migrations nécessite une approche innovante face à l’échec des options traditionnelles répressives et portant atteinte à la dignité humaine. Des travaux prospectifs entrepris par les chercheurs sur les alternatives de co-développement peuvent être examinés par les politiques du Nord et du Sud en vue trouver une solution gagnant-gagnant à la crise de la migration.

 

Il s’agira donc de faire connaître par le plus grand nombre de scientifiques au Burkina Faso et dans l’espace CEDEAO, les résultats de recherche acquis sur les problèmes de migrations dans les domaines de sciences humaines et sociales, de l’environnement, de la recherche agricole, des sciences appliquées, des technologies, des sciences de la santé dans un esprit de partage au plan régional et international. Le symposium vise à présenter à la communauté scientifique internationale les résultats de recherche et les technologies générées dans les centres de recherche, universités et structures de développement pour anticiper et/ou faire face aux crises humanitaires engendrées par les migrations internationales. Il s’agit de créer un cadre d’échanges et de partage des résultats acquis sur les migrations internationales et de susciter l’analyse critique des résultats acquis par les scientifiques. Parallèlement, le symposium permettra de poursuivre le dialogue pour le transfert des technologies et des innovations des structures de recherche vers les décideurs politiques, les acteurs de la production, de la transformation pour favoriser leur adoption.

Plus spécifiquement, il s’agira de :

  • soumettre les résultats acquis sur la gestion/valorisation des ressources naturelles et sur les migrations internationales à l’examen critique de la communauté scientifique et de recueillir les avancées scientifiques obtenues par les chercheurs ;

 

  • initier des réflexions pour une coopération en matière de recherche sur la gestion/valorisation des ressources naturelles et sur les migrations internationales au plan régional en vue d’une plus grande intégration des équipes de recherche et d’une prospection des opportunités de financement de la recherche;
  • exposer les technologies et innovations générées dans le cadre de la recherche sur les ressources naturelles et sur les migrations internationales ;
  • faire l’état des lieux de la recherche sur les ressources naturelles et les migrations internationales et prospecter les thématiques prioritaires de recherche ;

Un nombre limité de prise en charge (frais de voyage et/ou hébergement et/ou perdiem) est prévu pour certains auteurs dont les manuscrits seraient retenus pour publication dans la revue Science et Technique.

Les principaux domaines couverts par la présente édition sont:

  • Ressources naturelles et santé des populations
  • Ressources naturelles et sciences appliquées
  • Ressources naturelles et sciences de l’homme et des sociétés
  • Ressources naturelles et sciences agricoles et environnementales
  • Dynamique migratoire, dynamique spatiale et discours politiques
  • Droit, éducation, économie, médias et migrations internationales
  • Migrations internationales et relations internationales
  • Migrations internationales, dynamiques littéraires, linguistique et artistiques ;
  • Civilisation, identité et migrations internationales ;
  • Terrorisme, insécurité et migrations internationales.
  • Les pouvoirs publics et la question de la migration internationale
  • Migrations internationales et gestion des ressources naturelles
  • Migration internationales et innovations technologiques
  • Migrations et changements climatiques
  • Migrations et santé des populations

Mode de soumission

Les inscriptions se font exclusivement en ligne sur le site du symposium : www.sist-bf.org.

Les postulants aux communications orales avec option de publication dans la revue Science et technique du CNRST devront soumettre au moment de l’inscription leur manuscrit complet pour évaluation. Les autres devront soumettre à l’inscription un résumé (300 mots) de leur communication orale et poster.

Délai de soumission fixé au plus tard le 31 Juillet 2019.

 Pour plus d’information, télécharger les termes de références sur le site du symposium : www.sist-bf.org

COMITE SCIENTIFIQUE

  1. BAMA Bapio Rosaire, Professeur titulaire en Littérature et civilisation allemandes
  2. BARRO Nicolas Professeur Titulaire Biochimie-Microbiologie/Virologie
  3. BATIONO Babou André, Maître de Recherche en Biologie et Ecologie végétales
  4. BATIONO Jean-Claude, Professeur titulaire en Didactique des langues et des cultures
  5. BOUSSIM Issaka Joseph, Professeur titulaire en Botanique et Ecologie
  6. COMPAORE Halidou, chargé de recherche en Ecologie/Management des ressources naturelles
  7. COMPAORE Maxime Maître de recherche en Sciences de l’éducation
  8. DABIRE Rock, Directeur de recherche en Entomologie médicale
  9. DIARRA Mahamoudou, Maître de conférences agrégé en économie
  10. DRABO Maxime, Directeur de recherche en Santé Publique
  11. GOMGNIMBOU Mustapha, Directeur de Recherche Histoire
  12. GUISSOU Innocent Pierre, Professeur titulaire en Pharmacologie-Toxicologie
  13. HALPOUGDOU Martial, chargé de recherche en Histoire
  14. KABORE/SAWADOGO Séraphine Chargée de recherche en Télédétection
  15. KIBORA Ludovic, Maître de recherche en Anthropologie, Ethnologie
  16. KINI Félix, Maître de recherche en Chimie organique
  17. KOUANDA Séni, Directeur de recherche en épidémiologie, Santé Publique
  18. LOMPO Marius, Maître de recherche en pharmacologie
  19. MAÏGA Eugénie, Maître de conférences agrégée en économie
  20. NAKOULMA Goama, Maître de recherche en géographie
  21. NANEMA Emmanuel, Maître de Recherche en Energie solaire
  22. NEBIE Roger Ch. H., Directeur de Recherche en Chimie organique
  23. OUEDRAOGO Jean Bosco, Directeur de Recherche en Parasitologie médicale
  24. OUEDRAOGO Mahamadou Lamine, Maître de conférences en Sciences du langage
  25. OUEDRAOGO Moussa, Docteur en Génétique Forestière
  26. OUEDRAOGO Sylvin, Directeur de recherche en Pharmacologie
  27. PALM Jean-Marc D., Directeur de Recherche en Histoire,
  28. SANOGO Oumar, Maître de Recherche en Physique
  29. SANON Hadja Oumou, Maître de Recherche en Productions animales
  30. SAWADOGO Louis, Directeur de recherche en Biologie et Ecologie végétales
  31. SAWADOGO/LINGANI Hagrétou, Directrice de recherche en Biologie/Microbiologie
  32. SEDOGO P. Michel, Directeur de Recherche en Agropédologie
  33. SEREME Paco, Directeur de Recherche en Phytopathologie
  34. SOMDA Irénée, Professeur titulaire en Phytopathologie
  35. SOME Yélézouomin Stéphane Corentin, Maître de conférences en géographie
  36. TINTO Halidou, Directeur de recherche en Parasitologie
  37. TOGUYENI Aboubacar, Professeur titulaire en Agronomie/Biologie
  38. TRAORE Hamidou, Directeur de Recherche en Malherbologie
  39. TRAORE Mamoudou, Maître de recherche en Sciences du sol
  40. YAMEOGO Georges, Maître de recherche en Agroforesterie
  41. ZEBA Augustin, Chargé de recherche en nutrition
  42. ZERBO Roger, Chargé de recherche en sociologie, Anthropologie de la santé
  43. ZIDA Didier, Chargé de Recherche en Ecologie végétale

 

TÉLÉCHARGER LA BROCHURE