Le Sénégal accueille les principaux acteurs de l’industrie semencière

Les principaux acteurs de l’industrie semencière en Afrique de l’Ouest se réunissent à Dakar, la capitale du Sénégal, du 9 au 12 avril 2019, pour identifier les voies et moyens de mieux travailler ensemble pour fournir des intrants agricoles essentiels aux agriculteurs.

Organisée par le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF), cette rencontre réunira les principaux acteurs d’une nouvelle coalition dédiée à l’objectif commun de livraison rapide de semences à grande échelle à des agriculteurs connus. Cette nouvelle initiative est connue sous le nom de Partenariat pour la Recherche, l’Education et le Développement Agricoles (PAIRED).

Ce nouveau programme de cinq ans est financé par la Mission régionale de l’Afrique de l’Ouest de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et piloté par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Economique et Monétaire Ouest-africaine (UEMOA) et le Comité Permanent inter-États de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS).

Les autres acteurs concernés comprennent les partenaires scientifiques tels que l’IITA, AfricaRice, l’ICRISAT, l’IFDC, le FARA, les institutions nationales de recherche agricole, le secteur privé comme l’AFSTA, le ROPPA, le Hub Rural, les multinationales (du secteur semencier), ainsi que des partenaires financiers et techniques, tels que la Banque mondiale, la Banque africaine de Développement et l’USAID.

Après des années de progrès dans la diffusion des résultats scientifiques auprès des agriculteurs, le CORAF et ses partenaires sont déterminés à relever le défi de l’accès des agriculteurs à des intrants agricoles de qualité, grâce à une nouvelle approche. Cette nouvelle façon privilégie la collaboration et les partenariats entre tous les acteurs impliqués sur le terrain.

”Nos laboratoires et nos scientifiques ont produit des résultats de recherche de pointe, notamment en matière de création de variétés et technologies de semences plus résistantes face au climat. Ces innovations sont d’ores et déjà disponibles. Malheureusement, elles ne sont pas toujours accessibles aux utilisateurs finaux, qui sont les agriculteurs et les producteurs “, regrette le Dr Abdulai Jalloh, Directeur de la Recherche et de l’Innovation au CORAF.

”Ce que nous espérons réaliser dans le cadre du PAIRED, c’est la recherche de synergies et d’approches complémentaires pour la mise en œuvre de connaissances vitales pour les agriculteurs” dit-il.

Le CORAF reconnaît le rôle vital du secteur privé dans la transformation de l’industrie semencière. Les acteurs de l’Alliance pour une industrie semencière en Afrique de l’Ouest (ASIWA) se réuniront également dans la foulée, pour examiner les meilleurs moyens de renforcer le rôle du secteur privé dans la production et la distribution des semences de qualité en Afrique de l’Ouest.