Les centres de recherche de l’Afrique de l’Ouest évaluent les progrès vers l’excellence

Les acteurs de neuf centres de recherche agricole de l’Afrique de l’Ouest se réunissent à Saly, au Sénégal, afin d’évaluer les progrès vers le statut convoité des Centres Régionaux d’Excellence (RCoE).

Les neuf centres nationaux de spécialisation ont été créés en tenant compte du fait qu’ils passeront graduellement au RCoE sur la base d’un ensemble de critères prédéfinis.

Certaines de ces conditions comprennent un cadre de recherche agricole, l’infrastructure et la logistique pour mener une recherche de qualité, un programme de travail qui répond aux demandes nationales et régionales, une expertise qualifiée pour faire de la recherche, une contribution au renforcement des systèmes nationaux de recherche, un système de gouvernance, etc.

Au cours de l’atelier de trois jours organisé par le Programme de productivité agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO), un programme coordonné par le CORAF, les experts devraient discuter des défis potentiels auxquels ces centres sont confrontés pour devenir RCoE.

Deux des neuf centres ont déjà reçu l’approbation critique pour devenir RCoE. Ils comprennent le centre de recherche sur les céréales sèches basé au Sénégal et le centre sur racines et les tubercules au Ghana. Certains des résultats de leurs travaux sur les variétés résistantes au changement climatique et à haut rendement sont parmi les plus remarquables de la région.

Lors de l’atelier de Saly, les acteurs discuteront davantage de la forme de soutien à donner au NCoS pour aller vers le RCoE et convenir d’une feuille de route pour le processus d’accréditation de la Communauté économique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Seule la CEDEAO est habilitée à délivrer des accréditations à ces centres.

Devenir un RCoE offre de nombreuses opportunités. Par exemple, il permet aux centres de mobiliser davantage de ressources pour la recherche d’une commodité prioritaire en Afrique de l’Ouest et permet une plus grande collaboration avec les chercheurs nationaux et internationaux et une large diffusion des résultats.

«Les centres d’excellence régionaux sont conçus pour mener des recherches sur des questions d’intérêt régional», a déclaré le Dr Lamien Niéyidouba Lamien, coordonnateur du programme PPAAO

“Ils peuvent participer à des appels à des fonds compétitifs et peuvent mobiliser à travers la région les talents et les compétences nécessaires pour mettre en œuvre leur programme de recherche”,

Les autres centres de recherche du CORAF comprennent le riz (Mali), les fruits et légumineuses (Burkina Faso), le plantain banane (Côte d’Ivoire), l’aquaculture (Nigéria), le maïs (Bénin), le bétail (Niger) et le mangrove riz (Sierra Leone).

Les résultats d’une évaluation de tous les centres menés par des experts en 2017 informeront l’atelier. Les participants attendus comprennent des représentants des gouvernements, des systèmes nationaux de recherche agricole, des coordonnateurs nationaux du PPAAO et des représentants de la CEDEAO.