L’UE découvre les résultats des projets qu’il appuie à travers le CORAF

Dans le cadre du suivi des projets de recherche et développement financés par l’UE, M. Joaquín González-Ducay, Ambassadeur de l’UE au Sénégal et Dr Paco Sérémé, Directeur exécutif du CORAF ont visité deux fermes de production laitière dans la région de Kaolack et se sont entretenus avec les acteurs et partenaires de la plateforme d’innovation du Projet d’appui à l’amélioration durable de la productivité et de la compétitivité des filières laitières bovines en Afrique de l’Ouest et du Centre (AMPROLAIT). Cette visite de 24 heures a permis de mesurer les impacts du projet en termes d’accroissement des revenus et de réduction de la pauvreté des populations rurales. C’était du 17 au 18 mars 2016 à Dakar et à Kaolack.

Les deux délégations de l’UE et du CORAF ont échangé avec Théophile SARR producteur qui gère une ferme laitière de type semi-intensif à Sibassor. On note également une amélioration de l’état nutritionnel de l’ensemble de la famille de l’éleveur et des consommateurs. Le projet lui a permis au bout de 4 ans d’améliorer ses revenus par la vente de lait passant d’un bénéfice de 2000 f par à 5000 par jour.

Le deuxième producteur visité a été Birame FALL éleveur moderne au quartier Médine (Kaolack). Le projet lui a permis d’améliorer la production de lait et ainsi d’améliorer ses revenus. C’est un exemple qui a été apprécié par l’Ambassadeur de l’UE, car ce producteur était un immigrant en Italie. Il est revenu s’investir dans l’élevage.

  1. Joaquín González-Ducay a salué les principaux résultats obtenus par le projet avant d’ajouter « que ces initiatives devraient être démultipliées pour réduire l’immigration. Les bras valides immigrent hors d’Afrique alors que l’entreprenariat est porteur d’espérance en Afrique. J’encourage les jeunes à rester en Afrique car leur avenir est ici. »

La délégation du CORAF conduite par le Directeur Exécutif Dr Paco Sérémé, a salué l’initiative de l’UE de toucher du doigt les réalisations des projets qu’elle appuie depuis 2011. Il a émis le vœu que « les résultats obtenus soient partagés avec un plus grand nombre de bénéficiaires pour une transformation réelle de l’Agriculture en Afrique de l’Ouest et du Centre. »

Avant la visite à Kaolack, la délégation de l’UE a eu une séance de travail avec les responsables du CORAF qui ont partagé l’ensemble des résultats des Projets qui bénéficient du financement de l’UE. Les aspects de gouvernance financière et technique ont été partagés avec l’Ambassadeur de l’UE au Sénégal. C’était le 17 mars 2016.

Depuis 2011, l’UE finance le CORAF/WECARD pour un montant de plus de 7 milliards FCFA (soit 11475000 d’euros). A ce jour, 17 projets de recherche et développement sont mis en œuvre dans 20 pays en Afrique de l’Ouest et du Centre et coordonnés au niveau régional par le CORAF/WECARD.

L’Union européenne (UE) appuie le CORAF/WECARD à travers le Fonds  Fiduciaire Multi bailleurs (MDTF). Il s’agit d’un mécanisme de financement facilité par la Banque Mondiale et qui a pour objectif de contribuer à des améliorations durables de la productivité, de la compétitivité  et des marchés agricoles en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Au Sénégal, 7 projets sont mis en œuvre dans les domaines de la production laitière, de l’arachide, du coton, de la tomate, des légumes feuilles, des ressources naturelles, des produits forestiers non ligneux et du renforcement des capacités. Ces projets couvrent les régions de Kaolack, de Tambacounda, de Saint Louis, de Kaffrine.